Bannière
© GUINEE 365, La Référence de l'Actualité Guinéenne...
Bannière
Nous avons 32 invités en ligne
International
Tariq Ramadan, le sexe et la religion Envoyer
Visé par deux plaintes pour viol en France, et confronté à une de ses accusatrices au deuxième jour de sa garde à vue à Paris, Tariq Ramadan aurait reconnu une relation de séduction mais nié tout acte sexuel.
Mise à jour le Dimanche, 04 Février 2018 14:33
Lire la suite...
 
Sénégal, Hôtes de Macky Sall : PME, Macron promet, Rihanna remercie Envoyer
Le Président français Emmanuel Macron, a saisi l’opportunité de sa visite au Sénégal pour annoncer, en présence de Macky Sall, une forte hausse de la contribution de la France au Partenariat mondial pour l’éducation (PME). Suffisant pour que Rihanna, présente sur place, le remercie vivement.
Mise à jour le Dimanche, 04 Février 2018 14:08
Lire la suite...
 
Congo : Pascal Tsaty Mabiala désormais chef de fil de l’opposition Envoyer
Le premier secrétaire de l’Union panafricaine pour la démocratie sociale (Upads), Pascal Tsaty Mabiala a été désigné le 27 décembre 2017, chef de l’opposition congolaise, par décision du conseil des ministres.
Mise à jour le Mercredi, 03 Janvier 2018 19:43
Lire la suite...
 
Tchad : l’opulence pour l’Etat, l’austérité pour le peuple Envoyer
Vivre au dessus de ses moyens ! Ça semble le nouvel opium des Etats. Le Tchad n’y échappe pas : budget énorme, rentrées restreintes.
Mise à jour le Dimanche, 04 Février 2018 14:17
Lire la suite...
 
Gabon : 2018 sera une année capitale, annonce Ali Bongo Envoyer
Création de 10 000 emplois, dotation de salles informatiques dans les lycées et collèges, rénovation des écoles primaires, mise en place d’un réseau de cliniques mobiles dans l’ensemble du pays,
Mise à jour le Mercredi, 03 Janvier 2018 19:47
Lire la suite...
 
Désintox : Non, la Gambie n’a pas reconnu la Catalogne Envoyer

L’emballement s’est vite accompagné de messages de condamnation ou d’approbation. Dans sa crise avec l’Etat central espagnol, la Catalogne a déclaré unilatéralement son indépendance après l’annonce de sa suspension par le gouvernement de Mariano Rajoy.


Cette de liesse en catalogne après la proclamation unilatérale d'indépendance.Tout de suite après, beaucoup se sont précipité pour annoncer la reconnaissance de la Catalogne par la Gambie d’Adama Barrow. Il n’en est rien.

 

En rupture du tact diplomatique, le Ministère gambien des Affaires étrangères n'a pas hésité à qualifier l'information de « mensonge ». Dans la foulée de la déclaration unilatérale d'indépendance de la Catalogne, cette région espagnole qui se rebelle contre l'autorité de Madrid, les annonces de sa reconnaissance par des Etats du monde a vite enflammé les réseaux sociaux.

Un faux compte du ministère des Affaires étrangères...

Sur Twitter, un obscur compte attribué au ministère gambien des Affaires étrangères a adressé de façon officielle ses « félicitations » à la Catalogne. « Que votre drapeau flotte tout haut ce soir [27 octobre 2017, ndlr] », ajoute même le message qui faisait du petit Etat d'Afrique de l'Ouest, le premier pays au monde à reconnaître la Catalogne.

Cocasserie ou manque de coordination dans la nouvelle Gambie, l'information était d'autant crédible pour les internautes que le compte félicitant la région espagnole pour son « indépendance » était suivi par le compte d'Adama Barrow, le président gambien.

Faux, réplique le département d'Ousainu Darboe, le chef de la diplomatie gambienne. « C'est un mensonge ! La Gambie n'a jamais félicité la Catalogne [pour son indépendance, ndlr]. Le compte qui a annoncé cela est en fait un faux compte attribué à tort au ministère des Affaires étrangères », dément la diplomatie gambienne.

Cascade de fakenews contre la diplomatie gambienne

La crise catalane intéresse peu sur le Continent. Le Maroc, en raison de sa proximité géographique et de son partenariat économique, et le Malawi, en raison de sa doctrine sur les relations extérieures, sont les deux seuls pays africains à avoir officiellement commenté la crise entre la Catalogne et Madrid.

Par ailleurs, il faut noter que ces derniers temps, la diplomatie gambienne est assiégée de fausses nouvelles qui remettent en cause parfois les messages officiels. Dernier couac en date, cette fausse invitation du chef de la diplomatie gambienne à Faure Gnassingbé, le président togolais à quitter le pouvoir face à la colère de la rue sur la réforme de la constitution. Information ensuite démentie par les autorités officielles gambiennes.

Mise à jour le Samedi, 28 Octobre 2017 21:19
 
«DébutPrécédent12345678910SuivantFin»

Page 1 sur 210
Bannière
 

Flash international

Paysage de la Guinée