Bannière
© GUINEE 365, La Référence de l'Actualité Guinéenne...
Bannière
Nous avons 19 invités en ligne
Faible taux de réussite au BEPC : Le MENA désigne les coupables Envoyer
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Faible taux de réussite au BEPC : Le MENA désigne les coupablesLes résultats du brevet d’étude du premier cycle ont été publiés ce samedi par le ministère de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation (MENA).

Sur les 134. 345 élèves qui ont composé seulement 47.814 ont été admis soit un pourcentage de 35,59 % sur toute l’étendue du territoire national. Un taux d’échec très élevé par rapport celui de l’année dernière qui s’élevait à 44, 41%. Rencontré ce dimanche 13 septembre par l’une de nos équipes, Ansa Diawara, porte-parole du MENA, impute cet échec à la démission des parents dans le suivi des candidats pendant les deux mois passés à la maison à cause du nouveau coronavirus.

 

Ils étaient 146. 710 inscrits au compte du brevet d’étude du premier cycle BEPC session 2020 et 134.345 ont effectivement composé selon le ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation. 47.814 sont admis soit 35,59 % de taux de réussite. Des chiffres inquiétants. Le ministère situe les responsabilités de cet échec. « Avant la pandémie du Covid-19, les cours se poursuivaient normalement. C’est donc en fin mars que les cours ont été arrêtés et plus de deux tiers des programmes déjà dispensés. La question est de savoir pourquoi ce qui a été donné en classe n’a pas été révisé à la maison ? C’est donc la responsabilité des parents qui ont laissé les élèves à eux-mêmes », clame Ansa Diawara.

Certains parents d’élèves qui jugent le temps imparti insuffisant ont souhaité une année blanche pour l’année scolaire qui s’achève en ce qui concerne notamment les classes intermédiaires. Mais le porte-parole du ministère soutient que le temps perdu est en train d’être rattrapé soulignant de passage que des initiatives ont été lancées dans ce sens. Pour ce qui concerne les examens nationaux, l’arrêt des cours à cause de la pandémie a été pris en compte. « Cette année, toutes les épreuves sont puisées dans la première moitié des programmes contrairement aux années précédentes. Donc on a pris en compte la situation imposée par le covid-19 ».

Pour l’heure aucune date n’est annoncée pour la proclamation des résultats du baccalauréat unique. La centralisation des notes se poursuit précise Ansa DIAWARA.

Mise à jour le Lundi, 14 Septembre 2020 16:36
 

Ajouter votre commentaire

Votre nom:
Votre email:
Commentaire:
Bannière
 

Flash international

Paysage de la Guinée