Bannière
© GUINEE 365, La Référence de l'Actualité Guinéenne...
Bannière
Nous avons 23 invités en ligne
Guinée: la situation se complique pour le pouvoir ! Envoyer
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Alors que la tension ne faiblit pas dans plusieurs quartiers de la banlieue de Conakry, la pression s’accentue davantage sur le pouvoir d’Alpha Condé.

 

L’Union syndicale des travailleurs de Guinée (USTG) appelé ce mardi 15 octobre 2019 les travailleurs à rester à la maison jusqu’à nouvel ordre.

L’USTG qui déplore les troubles sociaux et les conséquences pour le développement économique et social, a appelé ce mardi 15 octobre les travailleurs du secteur privé, public, mixte et informel à rester à domicile jusqu’à nouvel ordre.

Cette centrale syndicale réunit en son sein plusieurs organisations syndicales telles que la Fesabag (fédération syndicale des banques et assurances) et le Slecg (syndicat libre des enseignants chercheurs de Guinée).

Une paralysie des banques dans le contexte actuel pourrait davantage asphyxier l’économie du pays déjà balbutiante, alors que l’activité minière a été paralysée hier dans la région de Boké.

L’USTG qui motive sa décision par l’arrestation de membres de la société civile et les risques majeurs  de sécurité pour les travailleurs et entreprises, exige  la libération des responsables de la société civile arrêtés.

LABE-Plusieurs villes de l’intérieur du pays ont répondu ce mardi 15 octobre 2019, à l’appel du front national pour la Défense de la Constitution (FNDC), deuxième journée de manifestations contre le projet de nouvelle constitution.

Dans la ville de Mamou, où un jeune lycéen et un gendarme ont été tués, les opposants ont investi encore ce mardi les rues. Des heurts ont éclaté entre manifestants et forces de l’ordre. Au moins quatre blessés par balles ont été enregistrés.

A Pita, la mobilisation a été très forte aujourd’hui encore. La manifestation globalement s’est déroulée sans incidents grâce à l’implication notamment des sages de la ville, selon nos correspondants dans la région.

Dans la cité Karamoko Alpha, les protestataires contre le projet de nouvelle constitution ont régné en maître sur plusieurs endroits de la ville. Des pneus ont incendiés par endroits pour marquer leur opposition au projet de nouvelle Constitution.

Dans la région minière de Boké, des manifestations ont été signalées ce mardi 15 octobre 2019 dans la préfecture de Kolaboui. Selon nos informations il y a eu des blessés dans des heurts entre manifestants et forces de l’ordre.

A Boké centre, les activités ont timidement repris aujourd’hui alors que la journée d’hier a été fortement paralysée. Certains partisans du FNDC ont été arrêtés.

Mise à jour le Mardi, 15 Octobre 2019 20:00
 

Ajouter votre commentaire

Votre nom:
Votre email:
Commentaire:
Bannière
 

Flash international

Paysage de la Guinée