Bannière
© GUINEE 365, La Référence de l'Actualité Guinéenne...
Bannière
Nous avons 22 invités en ligne
Guinée: petite percée des candidats indépendants aux élections locales Envoyer
Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 

APA-Conakry (Guinée) - Les candidats indépendants ont fait une percée en raflant trois communes devant les grandes formations politiques traditionnelles, selon les résultats provisoires des élections municipales du dimanche 4 février 2018, qui sont proclamés à compte-gouttes, par les démembrements de l’institution électorale.

 

Selon ces résultats provisoires, l’ancien président des huissiers de Guinée, Me Seydouba Kissing Camara a créé la surprise en déboulonnant à Boffa, située à l'ouest du pays sur la façade atlantique, dans la région naturelle de Guinée maritime , l’Union des forces républicaines (UFR) fief de l’ancien premier ministre, Sidya Touré

A Faranah en Haute Guinée également, la candidature indépendante, MIDLE, a coiffé au poteau, le parti présidentiel, RPG Arc-en-ciel, pourtant un de ses fiefs traditionnels.

A Kaloum, le centre administratif et des affaires de la capitale guinéenne, Conakry, la dame d’affaires, Hafja Aminata Touré, a créé la surprise en supplantant le parti présidentiel et l’union des forces républicains de l’ancien premier ministre, Sidya Touré.

Par contre, le parti présidentiel, RPG Arc-en-ciel, a remporté le scrutin pour l’heure dans quatre communes urbaines, selon les résultats provisoires de l’institution électorale.

D’abord, à Kankan, un de ses fiefs traditionnels situé en Haute Guinée, où il a largement battu le principal parti d’opposition en Guinée, l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), en l’emportant par 29 sièges contre quatre sièges.

Puis à Kérouané, toujours un de ses fiefs en Haute Guinée, il est largement arrivé en tête avec 18 325 voix devant le principal parti d’opposition guinéenne, 1814 voix.

A N’zérékoré, capitale de la région forestière, le parti au pouvoir a raflé la commune urbaine avec 19 conseillers contre sept sièges chacun des partis politiques respectifs des anciens premiers ministres, Cellou Dalein Diallo et Sidya Touré.

A Conakry, la capitale, le parti au pouvoir a également remporté la commune de Matam, avec 14 sièges contre neuf sièges pour de l’UFDG de Cellou Dalein Diallo et huit sièges pour le parti de l’ancien premier ministre, Sidya Touré, pourtant son fief.

Toujours à Dixinn, le RPG Arc-en-ciel a battu l'Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) sur le fil par quatorze conseillers contre 13 sièges, soit un siège d’écart.

Mais auparavant, le parti au pouvoir, RPG Arc-en-ciel, avait remporté deux communes urbaines sur les trois circonscriptions proclamées. D’abord à Boké, ville minière très stratégique et à Gueckédou, la ville martyr située en Guinée forestière.

A Lélouma, par contre, un des fiefs du principal parti d’opposition situé en Moyenne Guinée, l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) de l’ancien premier ministre Cellou Dalein Diallo a largement remporté le scrutin dans cette commune.

Dans cette circonscription, l’UFDG totalise 2 888 voix contre 974 pour le RPG Arc-en-ciel.

Mais tous ses résultats ne sont que provisoires et seront validés par la commission électorale.

Mise à jour le Vendredi, 09 Février 2018 13:43
 

Ajouter votre commentaire

Votre nom:
Votre email:
Commentaire:
Bannière
 

Flash international

Paysage de la Guinée