Bannière
© GUINEE 365, La Référence de l'Actualité Guinéenne...
Bannière
Nous avons 29 invités en ligne
Guinée – Bah Oury : « C’est moi qui était visé. La balle m’était destinée » Envoyer
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Amadou Bah Oury, vice-président - exclu - de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), est la seule partie civile représentée au procès des deux assassins présumés du journaliste Mohammed Koula Diallo, tué par balle lors des affrontements entre militants de l’UFDG, le 5 février 2016.

Lors de son passage à la barre, lundi 9 octobre, il a accusé les partisans de Cellou Dalein Diallo d’avoir voulu lui « tendre un guet-apens ».

 

Vêtu d’une veste noire et d’un pantalon en jeans bleu-ciel, c’est en qualité de partie civile qu’Amadou Bah Oury a comparu lundi 9 octobre devant le Tribunal de première instance de Dixinn, dans la proche banlieue de Conakry. L’ancien cadre de banque de 59 ans, devenu l’une des figures de l’opposition aux présidents qui se sont succédés au pouvoir depuis 1990, n’a pas perdu sa sérénité à la barre, alors que l’audience s’est déroulée dans une salle dominée par des militants et sympathisants de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) qui lui sont hostiles.

Mise à jour le Jeudi, 12 Octobre 2017 20:04
 

Ajouter votre commentaire

Votre nom:
Votre email:
Commentaire:
Bannière
 

Flash international

Paysage de la Guinée