Bannière
© GUINEE 365, La Référence de l'Actualité Guinéenne...
Bannière
Nous avons 55 invités en ligne
Hadja, 18 ans : "En Guinée, je lutte contre l'excision et les mariages forcés" Envoyer
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Hadja, Guinéenne de 18 ans, milite pour les droits des enfants et en particulier des filles.

À l’occasion de la Journée internationale des filles, elle raconte son combat et fait l’état des lieux de la situation des femmes de demain dans son pays. Comment pourra-t-on respecter les droits des femmes de demain si l'on renie ceux des filles, dès leur enfance ? C'est l'un des combats majeurs de l'ONG Plan international qui "agit pour transformer la vie des millions de filles victimes d'inégalités et de discriminations dans le monde". Ce jeudi 11 octobre, Journée internationale des filles, Plan leur donne la parole. Sur cette ligne de front, Hadja, la présidente du Parlement des enfants de Guinée, qui milite sur le terrain contre les violations des droits de l'enfant, en particulier lorsqu'il est lié au genre : déscolarisation, excisions, mariages forcés, viol, grossesses précoces, esclavage, etc. Elle raconte son engagement :

 

"Je m'appelle Hadja, j'ai 18 ans et je suis Guinéenne. J'ai rejoint Plan, car cette ONG s'occupe des droits des enfants et travaille avec d'autres structures locales qui œuvrent en ce sens, spécialement avec des actions au bénéfice des jeunes filles.

Pour ma part, je suis présidente du Parlement des enfants de Guinée et j'ai fondé le "Club des jeunes filles leaders" dans mon pays. C'est aussi à travers le ministère de l'Action sociale, de la Promotion féminine et de l'Enfance que je me suis engagée avec Plan. Cette organisation affirme clairement qu'il faut faire participer les mineurs à toutes les prises de décisions qui les concernent, elle nous soutient et finance nos actions.

Mise à jour le Jeudi, 12 Octobre 2017 20:00
 

Ajouter votre commentaire

Votre nom:
Votre email:
Commentaire:
Bannière
 

Flash international

Paysage de la Guinée