Bannière
© GUINEE 365, La Référence de l'Actualité Guinéenne...
Bannière
Nous avons 28 invités en ligne
Guinée : Sékouba Konaté visé par une plainte de victimes du massacre du 28 septembre 2009 Envoyer
Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 

À l'occasion de la commémoration des huit ans du massacre du 28 septembre 2009, un groupe de victimes porte plainte contre Sékouba Konaté, ministre de la Défense nationale au moment des faits puis président par intérim de la Transition militaire entre décembre 2009 et décembre 2010.

 

Après l’arrestation à Dakar de Aboubacar Toumba Diakité, extradé dans la foulée, et l’inculpation de Moussa Dadis Camara, Sékouba Konaté est le seul acteur majeur de la Transition militaire au pouvoir en Guinée entre décembre 2008 et décembre 2010, à être passé entre les mailles de la justice. Son audition « imminente » par le pool de juges chargé d’instruire le dossier du massacre du 28 septembre avait été annoncée en juillet 2015 par le ministre guinéen de la Justice, Cheik Sako. Une déclaration restée depuis lettre morte.

Excédées par cette situation, quatre victimes directes ou proches de victimes ont décidé de passer à la vitesse supérieure, en déposant une plainte contre le général Konaté, mardi 26 septembre, auprès du Tribunal de première instance de Dixinn, juridiction située dans la proche banlieue de Conakry et territorialement compétente en raison de sa proximité à la fois avec le Stade du 28 septembre, lieu de commission du massacre, et le domicile du mis en cause situé au quartier Taouyah. D’autres victimes pourraient se joindre à elles prochainement, mais hésitent encore en raison de débats entre ceux qui font de l’audition de l’ancien président de la Transition une priorité avant la clôture – imminente – de l’instruction et ceux qui souhaitent aller à un procès qui n’a déjà que trop retardé.

Mise à jour le Jeudi, 28 Septembre 2017 17:23
 

Ajouter votre commentaire

Votre nom:
Votre email:
Commentaire:
Bannière
 

Flash international

Paysage de la Guinée