Bannière
© GUINEE 365, La Référence de l'Actualité Guinéenne...
Bannière
Nous avons 61 invités en ligne
Guinée: Le fameux raisonnement de notre professeur-président, Alpha Condé ! Envoyer
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Il m’arrive parfois de ne pas avoir envie d’écrire. Mais l’envie de beaucoup lire et d’écouter. Lire et écouter les autres dans l’intention de les comprendre.



Et là, soudain, il m’arrive que je prenne ma plume, lorsqu’une idée (ou raisonnement) bizarre me tourmente la tête. Une idée insolite formulée par la personne écoutée ou lue.

Cette semaine, j’ai eu la chance (ou la malchance) de lire et d’écouter le président Alpha Condé. Le sommet de la CEDEAO tenu au Sénégal, est l’occasion pour que la télévision nationale de ce pays fasse découvrir, encore une fois, le côté flou (ou faux) du président guinéen.

La question du journaliste sénégalais est simple, et porte sur l’instabilité politique en Guinée.

Le chef de l’Etat, Alpha Condé ‒ comme d’habitude ‒ s’empresse en soulignant que la cause de l’instabilité politique et sociale dans notre pays, est due à la pauvreté.

Il accompagne sa thèse avec un exemple, en disant ceci : « J’ai une fois dit à Bernard Kouchner dans une émission de TV5, que si on lui (à Kouchner) demandait de se faire sauter (par une bombe), et en récompense, d’entrer au paradis où se trouvent les plus belles femmes et les plus belles maisons, il ne le ferait pas, il rigolerait. Mais si on demandait au jeune arabe de Palestine, qui vit dans la misère, de se faire sauter pour avoir une place au paradis avec les plus belles femmes et les plus belles maisons, il se ferait sauter tout de suite. Quand vous avez de belles femmes et de belles maisons, pourquoi vous ferez-vous sauter ? »

Autrement dit, notre président Condé met l’accent sur la possession matérielle ou financière, pour expliquer la cause de certaines farces du genre humain. Le ventre affamé n’a point d’oreilles, dit le proverbe. Ne descendent dans la rue pour manifester, que ceux qui ont le ventre vide. Le ventre plein, à quoi servira une manifestation ?

Comme rien ne me surprend du président Condé, en me référant, bien évidemment, à ses raisonnements propres à un élève du primaire, je puis quand même essayer de lui donner des informations précises, dans l’objectif de mettre de l’ordre dans ses idées.

Sidya Touré, alors premier ministre de Lansana Conté, aimait souvent dire : « Fais-moi la bonne politique, je te ferai une bonne économie ». Autrement dit, la politique est la structure de l’économie. Lorsque la structure politique est défaillante, l’économie sombre, ou ne décolle pas. La logique du développement se situe à ce point.

Cette logique est défendue par des manifestants qui descendent dans les rues de la capitale Conakry, et à l’intérieur du pays. Le manquement à cette logique, est la cause principale de l’instabilité politique et sociale que connaît la Guinée.

Tous les Guinéens sont conscients que la pauvreté qu’ils vivent, ne disparaitra pas par le fait d’un coup de baguette magique. Mais les Guinéens savent, absolument, que la disparition de leur misère, ne se produira pas sans des institutions politiques efficaces, solides, et justes.

Le jeune manifestant guinéen qui descend dans la rue est, certes, pauvre. Il veut du travail. Une maison. Une voiture. Il veut vivre dignement. Mais, ce jeune manifestant sait que tout cela n’est possible que dans une sphère politique saine. Dans une sphère politique malsaine, le bien commun ne profitera pas à tous, comme c’est le cas actuellement en Guinée.

Par ailleurs, la justice désigne une valeur morale fondée sur le respect de la personne et censée incarner les principes d’égalité et d’équité. Et l’être humain est prêt à risquer sa vie pour l’avoir, même dans les conditions financières favorables.

Alpha Condé, selon sa biographie, est diplômé dans les hautes écoles françaises. Aussi, professeur à la Sorbonne.

En France, un professeur universitaire est excellemment bien rémunéré. Par conséquent, notre Condé ne vivait vraiment pas dans la misère. Loin s’en faut. Mais curieusement, et bien qu’il menât une vie aisée, Alpha Condé, pendant des décennies, a préféré risquer sa vie en dénonçant des régimes autoritaires dans son pays.

Qui ne se rappelle pas ‒ pendant le régime de Conté ‒, de la dispersion par les forces de l’ordre, du meeting qu’il tenait dans un stade dans la commune du Kaloum ? Alpha se serait sauvé en passant par-dessus le mur de la clôture. D’où le surnom d’ailleurs, Alpha le « grimpeur ».

Il s’était même fait arrêter et emprisonner par Lansana Conté qui l’accusait de former une rébellion contre la Guinée.

Pourquoi prenait-il, Alpha Condé, tant de risque de perdre la vie, pendant qu’il n’avait aucun souci financier ou matériel ?

En Palestine, les jeunes dans la misère se font sauter pour signifier leur désaveu à l’injustice pratiquée par le gouvernement israélien. Ils ne le feraient en aucun cas si le milieu dans lequel ils vivent répondait aux normes de la justice.

Bernard Kouchner ne se fera pas sauter par une bombe, il vit dans un pays sans injustice majeure. Par contre, si nous étions en 1942, en pleine seconde guerre mondiale, et pendant l’annexion de la France par les troupes allemandes, notre Kouchner se serait probablement fait sauter pour lutter contre l’injustice des envahisseurs. Des milliers de Français se firent sauter en défendant leur patrie, la France.

La pauvreté est vraiment la cause principale de l’instabilité en Guinée ? Alpha Condé, opposant, ne luttait-il pas contre l’injustice ? Les manifestants à Conakry, ne protestent-ils pas contre l’injustice planifiée par le régime actuel ?

Nous savons tous les réponses exactes à ces questions. Seul le professeur-président semble ignorer la réalité des faits.

Alpha Condé est une personnalité avec des intentions purement autoritaires et dictatoriales. Heureusement que nous vivons, désormais, dans un monde globalisé. Un monde qui ne tolère plus les insensés.

L’opposition guinéenne a tout le privilège et le droit d’être unie. Cette union est le véritable poison contre l’autoritarisme qu’Alpha Condé tente d’instaurer dans le pays.


Naby Laye Camara
Bruxelles

 

Mise à jour le Dimanche, 03 Novembre 2013 13:44
 

Ajouter votre commentaire

Votre nom:
Votre email:
Commentaire:
Bannière
 

Flash international

Paysage de la Guinée