Bannière
© GUINEE 365, La Référence de l'Actualité Guinéenne...
Bannière
Nous avons 23 invités en ligne
Aboubacar Sakho insulte Diallo Sadaka: Sakho est-il de l’opposition ou de la mouvance présidentielle ? Envoyer
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Pour ceux qui ne le connaissent pas, Aboubacar Sakho, un refugié guinéen en Hollande, n’est pas seulement responsable du PEDN mais aussi le porte-parole du président Lansana Kouyaté. Son parti qui se dit de l’opposition est dans l’alliance Collectif/ADP.

 

Paradoxalement, c’est cet "opposant" au régime d’Alpha Condé qui répond, par des injures et la calomnie, aux critiques fondées sur des faits que l’homme d’affaires Diallo Sadakaadji a émises contre le chef de l’Etat Alpha Condé (Lire). Nous préférons ne pas reproduire son tissu de mensonge et d’injures contre ce respectable compatriote. Nous nous limiterons donc à des extraits qui nous poussent à cette réaction:

« Le problème de la République de Guinée réside dans le fait que certains de ses citoyens ne connaissent pas leur place sur cette grande superficie de 246.857 km2. C’est le cas d'un certain Diallo Sadakaadji exilé '' guinéen'' vivant au Sénégal voisin. Cet analphabète hors commun, à qui l'on a appris ces derniers temps à poser devant les caméras comme un intello, qui a fait fortune dans la drogue et la fabrication de faux billets de francs guinéens, vient de s'attribuer, malhonnêtement, la paternité de la pensée d'autrui sous forme d'interview. Dans ce charabiya, '' Sadakaadji'' a tout dit sauf les vérités. »

« Ce dealer, bras financier du Président de l'UFDG ''El Hadj'' Mamadou Cellou Dalein Diallo, candidat malheureux de la dernière présidentielle guinéenne, qui quittera la Guinée dès l'annonce de la défaite de son mentor, a choisi le pays de la Téranga pour verser son venin sur le Pr. Alpha Condé ».

Vous comprendrez chers lecteurs, que l’article de Sakho, porte-parole du PEDN, est aussi violent contre Cellou Dalein Diallo, leur allié dans l’opposition, que contre Diallo Sadaka.

C’est pour satisfaire ces gens que Cellou Dalein Diallo et son entourage politiquement niais ont fait cadeau de la présidence et de la majorité des deux-tiers de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) à Alpha Condé. Ce, pour les législatives et la présidentielle prochaines !

Pour Diallo Sadakaadji, les motivations de Sakho lui échappent dans les passages ci-dessous:

« Comment une telle créature peut-elle avoir les qualités requises pour participer au redressement économique de la Guinée ? »

« Les guinéens, toute catégorie confondue, attendent de pieds ferme, le retour plusieurs fois annoncé par certains journaux africains, sénégalais en particulier, de Diallo Sadakaadji pour faire de la politique. »

Visiblement, c’est l’idée de voir cet homme sur le ring politique qui fait péter des plombs à ce politicien qui ne semble pas lui-même savoir où il se situe (connaitre sa place comme il le dit) dans l’espace politique guinéen (de l’opposition ou du pouvoir, du Collectif ou de l’arc-en-ciel ?).

C’est ça, en Guinée, la vérité est que tous les hommes politiques ne souhaiteraient avoir que Cellou Dalein Diallo comme adversaire politique.

Pour avoir participé à une rencontre, écouté et discuté avec Diallo Sadakaadji en aout 2010, je peux affirmer à Aboubacar Sakho que cet homme qu’il qualifie d’analphabète parle mieux français qu’Alpha Condé que j’ai bien connu aussi. Alpha Condé ne connait même pas faire l’accord du genre (masculin ou féminin) quand il parle, ce que même des analphabète ayant vécu 5 ans en France savent distinguer. Alpha ne parle pas non plus l’anglais ni même le Malinké. Sakho le sait mais il l’appelle Professeur.

Des journaux différents, de pays différents, guinéens, sénégalais et français ont fait et publié des interviews de Diallo Sadakaadji.

Aboubacar Sakho nous dira-t-il que ces journaux ont parlé avec d’autres personnes pour faire la publication au nom de Diallo Sadakaadji ?

Lansana Conté a dirigé la Guinée en tenant des dicours officiels en soussou. Alifa Condé le fait. Si Diallo Sadakaadji veut, il fera ses dicours en pular ou en une langue guinéenne quelconque. Il peut même le faire en langage de sourds-muets. Ceux qui le connaissent et savent sa capacité de gestion le soutiendront.

Alpha Condé avait poussé le CNDD à déclencher une campagne de dépistage public des narcotrafiquants en Guinée, espérant pouvoir atteindre tous les riches peuls avec ça. Le guerzé Moussa Dadis Camara, a pris le dossier en main. On découvre alors que ce sont des hauts responsables de l’armée, de la police, de la gendarmerie et de l’administration (plutôt proches du RPG) qui sont dans le trafic de cocaïne en Guinée, aucun homme d’affaires peul. Alors on sort le dossier de détournements des fonds de l’Etat, insinuant que c’est l’argent de l’Etat que ces commerçants peuls utilisent. Là aussi, Dadis lui-même révèle que c’est le contraire, c’est l’Etat qui leur doit en prenant des marchandises sans payer. Et on découvre qu'ils avaient aidé l'armée guinéenne en hauteur des dizaines de millions de dollars lorsqu'elle faisait face à la rébellion en 2000.

Tout le monde sait aussi que Dadis a eu des comptes personnels à regler avec Diallo Sadaka qui aurait refusé d'obéir à ses injonctions lui le président. Il s'en prendra à l'homme d'affaires publiquement et fera détruire ses biens. Mais tout de même, Dadis n'essayera jamais d'accuser mensongèrement Diallo Sadaka dans l'affaire des narcotrafiquants ou de la drogue. Question de morale, d'éducation, de culture ?

Diallo Sadakaadji est devenu une personnalité publique qui va être critiquée et même insultée par des personnes d’un certain niveau. Cependant, Sakho est allé trop loin. Je n’ai malheureusement aucun lien de parenté directe avec Diallo Sadakaadji, qui me permettrait de m’occuper d’Aboubacar Sakho pour ses injures et calomnies publiques contre Elhadj Sadakaadji. Je suggère à la famille de M. Diallo d’intenter un procès contre ce goujat afin qu’il serve d’exemple.

Guido Santullo a dit des critiques plus graves à l’encontre d’Alpha Condé. Si ce malpoli ni un autre zélé du régime condé n’a osé insulter Santullo, c’est parce qu’on sait qu’il avait trainé Jacques Kourouma à la justice suite à un article calomnieux contre sa personne.

Si Diallo Sadakaadji et ses proches directes n’ont pas le temps de s’occuper du problème, je peux m’en charger avec une procuration. Je conseille ardemment à Diallo Sadakaadji d’engager une procédure judicaire contre Aboubacar Sakho qui le payera très cher vu la gravité de ses accusations. Ainsi, ces gens qui n’ont que le mensonge comme arme et l’argument politique seront définitivement muets devant lui.

Pour ce qui est du retour de Diallo Sadakaadji en Guinée, que ces marchands de mensonges et de la violence sachent que, eût été sa volonté personnelle, Diallo Sadakaadji comme Bah Oury serait parti en Guinée depuis longtemps. Mais c’est des compatriotes avertis et leurs propres familles qui les obligent à vivre pour le moment en dehors de la Guinée, comme le "profesèrie wulefalè" l’a fait pendant plus de 40 ans.

Quant à leur allié Elhadj Cellou Dalein Diallo, Sakho a du mal à lui accorder même le titre d’Elhadj. Il le met entre guillemets comme pour dire "le soi-disant" ou qu’il cite d’autres en employant ce mot pour le leader de l'UFDG, leur genereux allié.

SADIO BARRY,

Mise à jour le Mercredi, 06 Février 2013 16:37
 

Ajouter votre commentaire

Votre nom:
Votre email:
Commentaire:
Bannière
 

Flash international

Paysage de la Guinée